Le Droit Franco

Mon Chez Nous dénonce son sous-financement

Caroline Barrière
Caroline Barrière
Le Droit
Mon Chez Nous craint de devoir réduire ses effectifs et les salaires de ses employés s'il n'obtient pas davantage de financement d'ici mars prochain.