Le Droit Franco
Je m’abonne
Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
École secondaire catholique Garneau
École secondaire catholique Garneau

Dôme à l'école Garneau: le ministre de l'Éducation interpellé

Julien Paquette
Julien Paquette
Le Droit
Article réservé aux abonnés
L’intervention du ministre de l’Éducation de l’Ontario, Stephen Lecce, est réclamée par l’Association communautaire Châteauneuf (ACC) afin de prévenir l’installation d’un dôme sportif sur le terrain de l’école secondaire catholique Garneau.

L’ACC déplore la décision du Comité de l’urbanisme de la Ville d’Ottawa qui a récemment approuvé le projet de dôme sportif du Conseil des écoles catholiques du Centre-Est (CECCE). 

L’intervention du ministre est réclamée afin d’imposer un moratoire sur le projet.

«L’emplacement d’un dôme sportif sur le terrain de l’école Garneau, dans un quartier résidentiel, n’est pas au bon endroit et est moralement inacceptable puisque d’autres écoles ou terrains municipaux seraient beaucoup mieux pour ce genre de projet, écrit l’ACC dans un communiqué. D’après les représentants de l’Association communautaire Châteauneuf du secteur d’Orléans (ACC), le droit de gestion scolaire n’est pas une autorisation pour créer des bouleversements.»

Devant le tribunal?

L’ACC reconnaît dans son communiqué qu’elle pourrait également se tourner vers le Tribunal ontarien de l’aménagement du territoire pour freiner le projet du CECCE, mais préfère pour l’instant éviter des procédures judiciaires.

«Comme organisation communautaire avec peu de connaissances et d’expertise dans ce domaine, le défi est de taille. Ce qui est déplorable, le CECCE, avec l’argent des contribuables, peut se permettre de dépenser leur argent pour nuire à la requête des citoyens et citoyennes du quartier», souligne l’ACC.