Le Droit Franco
Je m’abonne
Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
La ville d'Ottawa a un très faible taux d’hésitation face au vaccin, souligne le maire.
La ville d'Ottawa a un très faible taux d’hésitation face au vaccin, souligne le maire.

Vaccin: Watson demande 40 000 doses supplémentaires en juin

Julien Paquette
Julien Paquette
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Le maire d’Ottawa, Jim Watson, interpelle le premier ministre de l’Ontario pour demander à ce que sa ville reçoive un meilleur approvisionnement en doses des vaccins contre la COVID-19.

M. Watson a écrit une lettre à Doug Ford pour souligner les problèmes rencontrés par la Ville au cours des dernières semaines afin de répondre à la demande élevée pour la vaccination.

«Le 28 mai, par exemple, votre gouvernement a annoncé qu’il accélérait le déploiement de la deuxième dose. Notre centre des opérations d’urgence n’a reçu que des détails très limités avant cette annonce. Lorsque les gens de 80 ans et plus se sont rendus sur le système en ligne pour obtenir un rendez-vous plus hâtif, un problème de configuration qui a nécessité une pause de plusieurs jours est survenu», déplore Jim Watson.

Le maire d'Ottawa, Jim Watson

Ce dernier ajoute que les résidents d’Ottawa ont vécu des «frustrations similaires» lundi matin en raison du haut volume d’appels à la ligne téléphonique provinciale et du grand achalandage sur le système en ligne de réservation d’un rendez-vous.

À LIRE AUSSI : Plus faible nombre de nouveaux cas en 2021

Plus tôt dans la journée, la municipalité a tenu à rassurer la population quant aux ennuis du système provincial pour la prise de rendez-vous en indiquant que des plages horaires demeurent disponibles. À en croire la lettre envoyée par le maire à M. Ford, cette situation est toutefois appelée à changer dans les prochains jours.

«La réalité d’Ottawa est que le nombre de rendez-vous toujours disponibles en juin est insuffisant pour accommoder tous les gens admissibles, ou que votre gouvernement rendra bientôt admissibles, pour une deuxième dose accélérée, écrit M. Watson. Ottawa a un très faible taux d’hésitation face au vaccin, je demande donc une allocation stratégique de 40 000 doses supplémentaires aussi tôt que possible.»