Le Droit Franco
Je m’abonne
Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Photo du groupe CANO prise à l'Orpheum en 1978
Photo du groupe CANO prise à l'Orpheum en 1978

CANO au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens [VIDEO]

Mario Boulianne
Mario Boulianne
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Groupe phare des années 70 et 80 de la musique franco-ontarienne, CANO sera honoré lors du prochain Gala Trille Or qui se tiendra le vendredi 19 juin.

Deux des plus grands succès du groupe, Dimanche après-midi et Baie Sainte Marie, seront intronisés au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens.

Pour l’occasion, un medley des deux chansons sera interprété par le duo Geneviève et Alain avec la participation de Marcel Aymar, John Doerr et Jason Hutt, trois membres du groupe de Sudbury.

Emblème

CANO s’est rapidement imposé comme un emblème de la présence francophone en Ontario avec l’album Tous dans l’même bateau paru en 1976. 

C’est dans les sillons de cet album, leur premier en carrière, que se logent les chansons Baie Sainte-Marie et Dimanche après-midi, cette dernière écrite et composée par André Paiement alors que la première est l’œuvre de Marcel Aymar, David Burt, John Doerr et Wasyl Kohut.

Photo d'archives de Marcel Aymar, un des fondateurs de CANO et qui sera sur scène vendredi soir pour l'intronisation du groupe au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens.

«C’est avec joie et avec une immense fierté que nous intronisons ces deux grandes chansons marquantes et incontournables de l’univers franco-canadien», a déclaré Nicholas Fedor, directeur du Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens, par voie de communiqué. 

Sur Dimanche après-midi, André Paiement en signe les paroles, un texte inspiré par son emploi d’été comme sacristain à l’église française catholique du village de Sturgeon Falls, la plus vaste et imposante des environs. C’était lui qui sonnait les cloches et y travaillait, en quelque sorte, comme homme à tout faire.

Baie Sainte Marie fut écrite à la gloire du père de Marcel Aymar, guitariste et chanteur au sein de CANO et s’est en fait composée en groupe. «Baie Sainte-Marie c’est vraiment la première chanson qu’on a composée en gang, se souvient Marcel Aymar. J’ai amené mes idées, la mélodie et les paroles. De ça, on a commencé les arrangements. Avec CANO, c’est certain que nos chansons ne duraient pas trois ou quatre minutes!»


« C’est avec joie et avec une immense fierté que nous intronisons ces deux grandes chansons marquantes et incontournables de l’univers franco-canadien. »
Nicholas Fedor, directeur du Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens
Michel Kendel, Marcel Aymar, Wasyl Kohut, Rachel Paiement, Mike Dasti, André Paiement, John Doerr et David Burt.

À Sudbury

Un des groupes franco-ontariens les plus populaires de son époque avec la formation Garolou, CANO était originaire de Sudbury.

Composé de André Paiement, Rachel Paiement, Wasul Kohut, Marcel Aymar, David Burt, John Doerr et Michel Dasti, CANO est d’abord un groupe de musique folk. Il ajoute par la suite plusieurs compositions originales écrites par Aymar et les Paiement.

Après l'album, Tous dans l’même bateau, s’en suivit Au nord de notre vie (1977), Eclipse (1978), Rendezvous (1979) et Spirit of the North (1980).

En 1981, après le départ de Rachel Paiement et le décès de Kohut — André Paiement s’était enlevé la vie en 1978—, le groupe enregistre Camouflage sous le pseudonyme de Masque. Les membres du groupe reviennent avec leur nom d’origine en 1985 en lançant l’album Visible.

CANO fut créé à l’origine par la Coopérative des artistes du Nouvel-Ontario — d’où il tire son nom. Cette coop est d’ailleurs derrière le développement de plusieurs institutions culturelles franco-ontariennes, dont le festival La Nuit sur l’étang et le Théâtre du Nouvel-Ontario.

Le gala des Trille Or est diffusé sur les ondes de UNIS TV, ce vendredi, à 20h.