Le Droit Franco
Je m’abonne
Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Les artistes lauréats des prix Révélations Radio-Canada 2021-2022: Marie Nadeau-Tremblay, Ariane Roy, Julien Fillion, Joyce N’sana et Calamine.
Les artistes lauréats des prix Révélations Radio-Canada 2021-2022: Marie Nadeau-Tremblay, Ariane Roy, Julien Fillion, Joyce N’sana et Calamine.

Radio-Canada dévoile l'identité de ses Révélations 2021-2022

Yves Bergeras
Yves Bergeras
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Ariane Roy, Calamine, Joyce N’sana, Marie Nadeau-Tremblay et Julien Fillion ont été sacrés Révélations Radio-Canada (RRC) 2021-2022.

Il s'agit de la 14e édition des prix RRC, destinés à soutenir et mettre en valeur la relève artistique d’ici.

« C’est toujours une grande fierté de mettre de l’avant ces artistes qui représentent l’avenir de l’industrie musicale au Québec. Chaque année, nous sommes enchantés par le grand talent des cinq lauréats», mentionne la directrice générale Radio, Audio et Grand Montréal, Caroline Jamet, dans un communiqué de presse. 

«C’est un honneur pour le diffuseur public de les soutenir dans leur début de carrière», ajoute-t-elle.

Ces Révélations «verront leur carrière propulsée de façon significative» grâce au soutien continu de Radio-Canada et de ses partenaires.

«Découvrir les Révélations, c’est écouter l’avenir...» indique le diffuseur, qui mettra à leur service, «tout au long de l’année», une vitrine professionnelle leur permettant de gagner en notoriété.

Durant la semaine du 24 mai, ICI Première et ICI Musique s'évertueront à mettre en valeur les cinq Révélations Radio-Canada, au fil de performances et de contenu exclusif.

Portraits éclairs:

Ariane Roy

Ariane Roy

La chanteuse et guitariste Ariane Roy se distingue par une pop alternative fortement nourrie par les synthétiseurs, et des chansons faisant quelques clins d'œil aux années 80.

En 2019, année de parution de sa première chanson (Adèle), Ariane Roy brille au Festival en chanson de Petite-Vallée, où elle récolte le prix du ROSEQ et la bourse Pauline-Julien dans le cadre du concours Destination Chanson fleuve. L'année suivante, elle se hisse en finale des Francouvertes 2020 et fait paraître son premier minialbum, AVALANCHE (n.f). Son premier long jeu doit sortir en février 2022.

Calamine

Calamine

Issue du milieu des arts visuels de la ville de Québec, la «rappeuse féministe et anti-capitaliste» Julie Gagnon – alias Calamine – se lance en 2017 dans la musique, «dans une perspective militante féministe et queer». 

Elle fait partie du collectif hip-hop Petite Papa (au côté de Kèthe Magané et de Sam Faye, entre autres), qui a participé à l'édition 2020 des Francouvertes et en solo pour l'édition 2021 où elle a terminé deuxième. Elle a lancé son premier album, Boulette Proof.

Joyce N'Sana

Joyce N'Sana

L’auteure-compositrice-interprète Joyce N'Sana a choisi la voie du reggae, de l’afro-blues et du hip-hop pour parler de paix, elle qui a «grandi dans le contexte des guerres congolaises». 

Elle commence à se faire remarquer en 2016, avec un premier ep éponyme, avant de faire  une apparition à l'émission La Voix l'année suivante. Son prochain minialbum, Obosso – duquel elle a tiré l'extrait Mâma, maintenant disponible – paraîtra en 2021.

Marie Nadeau-Tremblay

Marie Nadeau-Tremblay

Grande amoureuse de musique ancienne, la violoniste Marie Nadeau-Tremblay «décide d’explorer le monde de la musique baroque» en se joignant à l’Orchestre baroque de l’Université McGill, où elle suivait un bac en interprétation – et dont elle détient aujourd'hui une maîtrise en musique ancienne. 

Son album La Peste, paru en 2020, est nommé aux prix Juno en 2021. Il figure au palmarès des 20 meilleurs albums classiques de 2020 par CBC. La sortie don prochain album, Préludes et Solitudes, est prévue pour l'automne 2021; il regroupera des œuvres pour violon solo de l’époque baroque.

Julien Fillion

Julien Fillion

Saxophoniste multi-instrumentiste et improvisateur, Julien Fillion est à la tête d'un quatuor de jazz (qui porte son nom) ayant la particularité d'être composé de deux saxophonistes et deux batteurs. Au moyen de synthétiseurs et de pédaliers d’effets, les musiciens de cet ensemble néo jazz s'amusent à ajouter des sonorités et un support harmonique «leur permettant de voguer entre une multitude de textures».

Récipiendaire d’une bourse de création du Conseil des arts de Montréal et de Musicaction, le groupe est actuellement en préparation d’un album qui doit paraître en septembre.