Le Droit Franco
Je m’abonne
Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Détail de la fresque murale <em>L'avenir nous attend</em>
Détail de la fresque murale <em>L'avenir nous attend</em>

Une peinture murale faite par des enfants trône à la Galerie d’art d’Ottawa

Yves Bergeras
Yves Bergeras
Le Droit
Article réservé aux abonnés
La Galerie d’art d’Ottawa (GAO) accueille cet été «L’avenir nous attend», une fresque murale réalisée dans le cadre d'un projet d’art communautaire auquel ont participé des enfants d'une dizaine d'années.

Les artistes en herbe sont des élèves de quatrième année de la Viscount Alexander Public School.

La murale est signée Claudia Salguero, qui a chapeauté le projet avec son stagiaire Edgar Hernandez, deux artistes de MASC (Multicultural Arts for Schools and Communities), association vouée à faire rayonner les arts en Ontario, et plus particulièrement à l'école.

La murale a été conçue dans le cadre du programme Awesome Arts en folie mis en place par l'organisme. 

Oeuvre collective

Les élèves ont pu travailler sur des toiles individuelles que Claudia Salguero a ensuite combinées dans le but de «créer une grande fresque représentant l’espoir, l’endurance, la beauté et la liberté, explique l'artiste. L'œuvre collective cherche à guider «vers l’avenir avec détermination, conscience et grâce».

Un vernissage virtuel de la murale aura lieu à la GAO jeudi 10 juin à 11 h, en présence des artistes et les élèves, ainsi que le conseiller municipal d'Ottawa du quartier Rideau-Vanier, Mathieu Fleury. Des œuvres d’élèves seront aussi exposées à la GAO jusqu’en septembre.  

L’avenir nous attend sera ensuite installée en extérieur, «dans un lieu public de Strathcona Heights», souligne la GAO.

«C'est une occasion incroyable pour les élèves de voir leur travail exposé dans une galerie professionnelle de leur quartier», estime la coordonnatrice du programme communautaire de MASC, Jessica Ruano.

«C'est un message fort pour eux: votre travail a de la valeur, votre créativité a de la valeur, vous avez de la valeur. À la fin d'une année scolaire aussi difficile, ce programme a vraiment remonté le moral des élèves, qui sont ravis de voir leur art célébré », explique-t-elle.

L'artiste visuelle Claudia Salguero

À propos des artistes

Artiste multidisciplinaire colombo-canadienne, Claudia Salguero travaille de concert avec différents organismes sociaux de la région. Depuis 2014, elle a créé plus de 40 murales communautaires à Ottawa, «avec la participation de gens de tous les milieux et des quatre coins de la ville».

Edgar Hernandez est un artiste médiatique basé à Ottawa, est originaire du Guatemala, travaille la sculpture, le film, la projection médiatique et les technologies numériques. Par son art, il pose des «questions sur le renouvellement, la conservation et la restauration de l’habitat».

Le Directeur de l'apprentissage et de l'engagement à la GAO, Michael Davidge, s'enthousiasme de cette collaboration avec MASC, qu'il voit comme un «partenariat naturel». 

«Au cours de l'année écoulée, la GAO a cherché des moyens d'établir des liens plus étroits avec les communautés qui nous entourent. Nous savions que MASC faisait déjà un excellent travail dans ces communautés voisines», a-t-il déclaré.

«C'est fantastique d'avoir l'occasion de présenter des talents locaux dans notre galerie», ajoute-t-il.

La «mini série» Awesome Arts en folie est soutenue par le Réseau des arts d’Ottawa, via le programme L’Art des quartiers d’Ottawa; elle est financée par la Fondation Trillium de l’Ontario et la Fondation communautaire d’Ottawa.