Le Droit Franco
Je m’abonne
Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Le gouvernement Ford a permis à 550 travailleurs de la santé de première ligne d’assister au septième match de la série entre les Habs et les Leafs, lundi soir.

Les partisans des Leafs heureux d’être là [PHOTOS]

Émilie Pelletier
Émilie Pelletier
Initiative de journalisme local — Le Droit
Article réservé aux abonnés
Les 550 travailleurs ontariens de la santé qui ont eu le droit d’assister au match ultime opposant les Canadiens de Montréal et les Maple Leafs de Toronto se sont dits simplement choyés d’avoir pu y être, peu importe le résultat au tableau de pointage.

Le gouvernement ontarien de Doug Ford a permis à 550 travailleurs de la santé de première ligne d’assister au septième match de la série entre les Habs et les Leafs, lundi soir.

«Je suis heureuse de pouvoir représenter mes collègues qui sont des travailleurs de la santé. Au Canada, le hockey est un sport important, et comme travailleurs de la santé, nous avons œuvré tout au long de la pandémie, et nous continuons de le faire. Même si les Leafs ont perdu, ils ont fait de leur mieux. On s’y attendait un peu, puisqu’ils perdent tout le temps», a lancé une partisane membre du personnel de l’hôpital SickKids de Toronto, en sortant de l’aréna Scotiabank de Toronto.

Au cours du match, les téléspectateurs ont pu entendre les cris et les encouragements de travailleurs de la santé ayant un parti pris pour les Maple Leafs, mais aussi ceux de quatre partisans des Canadiens de Montréal.

«C’était génial. J’ai grandi en regardant les Habs avec mon père, même si on a grandi à Toronto. (...) Nous travaillons tous tellement fort, nous sommes fatigués. Aujourd’hui seulement, nous avons vacciné 15 000 personnes au centre de vaccination où je travaille. C’était beau de pouvoir se reposer avec nos collègues, avec qui nous n’avons pas pu socialiser depuis longtemps», a souligné l’une d’entre eux.

Les personnes qui ont pu assister à cet affrontement entre les deux équipes canadiennes ont toutes reçu leurs deux doses du vaccin contre la COVID-19 depuis au moins deux semaines.

Les partisans sur place n’ont pas eu à payer pour assister au match. Ils ont même eu droit à un chandail des Maple Leafs.

C’était le premier événement sportif en présentiel depuis le début de la pandémie en Ontario.

Le nombre permis de partisans représentait moins de 3% de la capacité de l'Aréna Scotiabank de Toronto, qui peut normalement accueillir jusqu’à 18 000 spectateurs.

Mesures de précautions

À l’intérieur, des mesures de précaution ont été mises en place, telles que le dépistage, le port du masque, la distanciation et le contrôle des foules.

«Chaque jour, nos travailleurs de la santé mettent leur vie en jeu pour aider les autres, a déclaré le premier ministre Ford dans un communiqué, quelques heures avant la joute. Ce petit témoignage d’appréciation n’est pas à la hauteur des sacrifices qu’ils ont consentis pendant la COVID-19, mais c’est une occasion pour nous de reconnaître leurs efforts héroïques pour assurer la sécurité de chacun d’entre nous. Cela montre également que plus nous sommes nombreux à être vaccinés, plus vite nous pouvons recommencer à faire les choses qui nous manquent.»